Si la terre était mon papier et la mer mon encre, je n'aurai pas de place pour te dire combien je t'aime.

 

 

 

Tes lèvres sont douces mais je préfère les miennes car sans elles je ne pourrais pas te dire je t'aime.

 

 

.

J'ai volé un petit papillon à ton épaule pour chuchoter de mon doux baiser. Les sourires et les étreintes à toi.

 

 

 

Je m’assieds et j’écoute le souffle lent du vent. Et, dans ses murmures c’est ton prénom que j’entends. Je t’aime !

 

 

 

 

Si à chaque fois que je pensais à toi une fleur poussait alors le monde serait un immense jardin.

 

 

 

Quand je ferme les yeux, j’entends une douce musique, une voix aimée, je sens ta présence, la tienne, mon adorée.